Shiatsu et grossesse

Temps de lecture : 7 minutes

 

Crédits Photos : Camille Nedjar

Dans cet article, j’évoquais les bienfaits du Shiatsu sur les enfants, ado et bébés. Il se trouve que la praticienne (ou le praticien) de Shiatsu peut également intervenir à toutes les étapes de la grossesse, y compris pour faciliter la fécondation, accompagner l’accouchement et la délicate période post-natale (article sur le sujet à venir). Je vous le dis souvent sur Instagram et sur Facebook : le Shiatsu est un outil formidable pour le mieux-être de chacun !

 

Les bénéfices du Shiatsu pour la grossesse :

Le but du Shiatsu et de la médecine traditionnelle chinoise, est de soutenir un corps en bonne santé dans ses fonctions et ses rythmes naturels, comme si on entretenait un jardin ou un potager. La praticienne est en mesure d’équilibrer la santé physique et émotionnelle de la maman, de faciliter le bon développement du bébé et d’entretenir la connexion entre la mère et son enfant. L’équilibre peut avoir lieu lorsque le Ki (l’énergie) circule librement dans les méridiens, canaux immatériels qui traversent le corps, le reliant aux énergies du Ciel et de la Terre.

Pendant la grossesse, deux méridiens supplémentaires apparaissent en plus des méridiens classiques de la médecine traditionnelle chinoise :

  • Le méridien Coeur-Utérus, qui nourrit l’enfant en Sang. Si un stress s’exerce sur le Coeur de la mère, alors le bébé peut aussi le ressentir. En ce sens, il s’agit bien d’un stress émotionnel et non physique (la future maman n’est pas soutenue, travaille trop, se met en colère etc.)
  • Le méridien Reins-Utérus, qui nourrit l’enfant en Essence. C’est le patrimoine épigénétique, énergétique et spirituel des parents et des ancêtres. On considère que l’enfant reçoit à la naissance, une part de l’Essence de chacun des parents, constituant ce qu’on appelle “le Ciel antérieur”. C’est son capital énergétique vital. La femme laisse bien une partie de sa propre énergie des Reins, au bébé au moment de l’accouchement. Il faudra la reconstituer le plus rapidement possible, au moyen du Shiatsu, ou toute autre approche holistique.

Compte tenu de tous ces enjeux, le Shiatsu a totalement sa place dans le suivi de grossesse. De plus en plus de sage-femmes se forment à cette pratique.

 

Le Shiatsu à chaque étape de la grossesse :

Je ne vais pas rentrer dans les détails de la MTC pour ne pas vous perdre, je vous donnerai à la fin de cet article, un livre de référence à sujet, accessible aussi bien aux praticiennes de Shiatsu qu’aux sage-femme. Voici ce que le Shiatsu peut faire pour vous à chaque étape :

  • Fécondation : installer un climat énergétique, physique et émotionnel pour favoriser l’enfantement. La thérapeute accompagnera les parents en difficulté de procréation, avant ou pendant un parcours de PMA pour apaiser le stress et les effets secondaires. L’acupuncture sera plus efficace dans les cas de quasi-stérilité, la kinésiologie peut être aussi une excellente approche pour lever un blocage émotionnel ou générationnel au sujet de l’enfantement.
  • 1er trimestre de grossesse : apaiser tous les désagréments, nausées, vomissements, épuisement, bouffées de stress, mauvais sommeil.
  • 2ème et 3ème trimestre : apaiser et calmer le mental, les désagréments habituels, favoriser le bon développement de bébé et la connexion avec la maman, soulager les douleurs physiques.
  • Au terme de la grossesse : induire le travail pour un accouchement en douceur. Une séance de Shiatsu bien pratiquée peut le déclencher. J’invite en général mes clientes à venir effectuer une préparation à l’accouchement avec le futur papa. Ainsi, il apprendra des gestes et des points pour soulager sa compagne pendant le travail, et ça fonctionne très bien !
Crédits Photos : Camille Nedjar

Expérience d’une préparation à l’accouchement :

A. est venue en séance avec son mari, deux semaines avant le terme officiel. Elle est enceinte de son troisième bébé et souffre durement en cette fin de grossesse. Bébé prend de la place, se positionne obstinément sur le côté droit de sa maman. En début de séance, je pratique quelques gestes pour l’apaiser et la mettre en confiance. Bébé se replace un peu plus vers le centre du corps, ce qui la soulage grandement. Je montre ensuite les points d’induction à l’accouchement au papa, ceux qui soulagent pendant les contractions, qui calment le stress ou bien qui stimulent l’énergie, avec des conseils, sur quand les appliquer. Je trouve ça fabuleux, de voir comment le papa peut s’impliquer, alors qu’il peut souvent se retrouver démuni dans la salle de travail. Le soir, A. m’envoie un message pour me dire qu’elle est à la maternité et qu’elle va tenter d’accoucher sans péridurale. C’est un succès !

C’est là que j’aimerai que plus de sage-femmes soient formées à ces techniques douces et bienfaisantes !

  • Post-natal : un article arrive plus précisément sur le sujet, pour aborder l’allaitement notamment. Le Shiatsu sera un de vos précieux alliés en cas de baby blues, dépression post-partum, et pour accompagner la réparation du corps.

Les bienfaits du Shiatsu pendant la grossesse sont multiples, et il n’est jamais trop tard pour recevoir une séance et préparer l’arrivée de bébé !

 

Calme et douceur :

La grossesse est la période la plus Yin de la femme. Par opposition au Yang qui est une énergie dynamique et extériorisée, le Yin est calme et intériorisé. A une époque où la grossesse est vue presque comme une maladie par les employeurs, les femmes ont dû mal à accéder au calme dont elles auraient besoin pendant cette période. Et pourtant, l’environnement de la future maman joue un rôle immense dans le bon déroulement de la grossesse. Elle doit être au repos, avoir des activités douces, être bien entourée et ressentir de l’amour et de l’empathie. Je vous laisse écouter le formidable podcast de la Matrescence à ce sujet, sur la façon dont le bébé et l’enfant perçoivent les émotions et celles de leurs parents.

Pour induire ce climat doux, les parents doivent êtres tous les deux touchés et massés pendant cette période. Ils peuvent le faire l’un avec l’autre, pour développer la proximité avec le bébé, ou bien avec une thérapeute.

 

Le Toucher essentiel :

On en revient toujours au même, le Toucher.

Le Toucher c’est le premier sens exacerbé et développé chez les nouveaux-nés. Ils découvrent le monde au contact de leur peau. Ce sens est lié à l’élément Métal, Poumons et Gros Intestin. Le Métal c’est le “Bouclier de l’individu”, les limites de son corps et de son esprit. Je vous renvoie à l’article en question pour plus de détails. Le Toucher est lié à une entité spirituelle appelée Pô, l’âme corporelle. Selon la MTC, c’est la partie de l’âme qui retourne à la terre avec le corps. On comprend alors à quel point le sens Toucher et le Métal sont aussi important dans la petite enfance. Pendant ses trois premières années de vie, l’enfant constitue ses limites en se nourrissant de l’énergie Yin de sa mère. Le Pô est Yin. Il est indispensable de mettre le plus possible en contact bébé avec sa maman, grâce au peau à peau et l’allaitement.

 Faire du “peau à peau” pour nourrir le Pô.

L’enfant a besoin de Yin, de calme, d’apaisement, de bienveillance pour se sentir en sécurité. Ce sentiment lui permettra de faire des expériences, poussé par le Yang du père. Ainsi l’équilibre est parfait.

Votre enfant pourra tenter de sauter la petite marche du trottoir, car il sait que sa maman le consolera avec bienveillance s’il tombe.

J’espère que vous comprenez mieux à présent, l’importance de prendre soin de vous pendant et après votre grossesse, dans un monde où la bienveillance et l’empathie se font rares. Rappelez-vous que le bonheur de votre bébé, passe par le votre aussi 🙂 N’oubliez pas d’épingler cette image sur votre tableau Pinterest afin de toujours l’avoir sous la main !

Je vous invite à découvrir le travail de Suzanne Yates, praticienne de Shiatsu spécialiste de la maternité et son livre Shiatsu et grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.