Comment choisir son thérapeute ?

Temps de lecture : 8 minutes

 

comment choisir son praticien de thérapie alternative

Après “c’est quoi ta recette de pancakes”, c’est la question que vous me posez le plus souvent sur Instagram. Comment choisir son thérapeute ? Car si j’aimerai être partout à la fois, nous n’avons pas encore inventer la téléportation me permettant de venir vous donner des séances de Shiatsu à l’autre bout de la France (et rappelons que je vis à La Rochelle !) Est-ce que le Shiatsu peut me convenir ? Comment trouver un bon praticien près de chez moi ?

C’est vrai que ce n’est pas évident, moi-même j’ai beaucoup de mal à faire confiance à un thérapeute découvert sur internet ou sur un prospectus. Je ne vais voir quasiment que des professionnels que l’on m’a recommandé. C’est pour cela, entre autre, qu’une activité de bien-être est longue à développer, car les clients nous trouvent principalement par le bouche-à-oreille. J’en parle un peu plus longuement dans cet article.

 

L’étape la plus importante avant de chercher un bon thérapeute :

Quel est votre objectif ? Il est absolument impératif de définir ce dont vous avez besoin. C’est ce que vous souhaitez voir amélioré dans votre état de santé physique ou psycho-émotionnel. C’est une intention que je vous suggère de poser par écrit, un moment donné où vous serez dans le calme. Ce message, c’est une énergie, une vibration, un engagement que vous envoyez à l’Univers (la Vie, Dieu, utilisez le terme qui vous est familier). Il dit que vous êtes prêt à prendre en main votre santé. Qu’on se le dise, vous êtes votre premier médecin. Donc la véritable question à vous poser c’est que pouvez-vous faire pour changer ?

Au risque de vous décevoir, aucune thérapie n’est magique. Prenez vos distances avec un praticien qui vous dira le contraire ! Si vous n’êtes pas connecté au fait d’aller mieux, si vous n’êtes pas prêt profondément à accepter les soins, les bénéfices et les recommandations du professionnel, alors cela ne marchera pas. Je vois encore des personnes qui viennent me voir, pensant que je vais leur éviter en une séance une opération du dos, ou que je peux régler d’un claquement de doigts des troubles digestifs provoqués de mauvaises habitudes alimentaires.

Une fois que votre intention juste est posée, alors vous recevrez naturellement toute l’aide nécessaire. J’aime beaucoup cette citation d’Albert Einstein :

 

“On ne peut pas résoudre un problème avec le même niveau de conscience qui a créé ce problème”

 

Comment choisir la thérapie adaptée à ses besoins ?

Vous pouvez déjà vous fier aux nombreuses approches alternatives qui ont fait leurs preuves. Je vous écris ici notamment celles que j’ai personnellement expérimentées, donc cette liste est non-exhaustive.

  • Médecine traditionnelle chinoise (acupuncture, massage Tui-Na, diététique, moxibustion…)
  • Shiatsu
  • Médecine ayurvédique
  • Réflexologie plantaire
  • Kinésiologie
  • Sophrologie
  • Aromathérapie
  • Aromachologie
  • Naturopathie (surtout pour la partie hygiène alimentaire)

Sans compter toutes les approches physiques holistiques comme le Qi-Gong, le Yoga, la méditation etc.

Chacune de ces approches est à la fois différente et complémentaire. Il vous sera peut-être nécessaire de passer par deux ou trois pratiques en fonction de votre besoin à un instant T et de votre progression. Il n’est pas rare que je propose à mes clients de passer en kinésiologie avec moi ou une consœur dans le cas où le Shiatsu devient insuffisant pour lever un blocage plus profond.

Je vous invite à vous renseigner en amont sur la thérapie que vous souhaitez aborder. Voici quelques questions que vous pouvez vous poser :

  • Est-ce que j’ai besoin d’être massé ? Touché ?
  • Est-ce que mon objectif est un travail physiologique, émotionnel ?
  • Qu’est-ce qui me parle ? Avec quoi je suis en accord ?

La première fois que l’on m’a parlé du Shiatsu et de la médecine traditionnelle chinoise, je me suis sentie aussitôt en harmonie avec cette approche. Donc je suis partie dans cette direction, tant pour mon bien-être personnel que pour ma formation professionnelle. Puis lorsque j’ai ressenti le besoin de travailler plus en profondeur, sur des blocages et des peurs, la kinésiologie est arrivée à moi (littéralement, j’en parle dans cet article).

comment choisir son thérapeute

 

Où trouver un thérapeute ?

Pendant longtemps, le bouche-à-oreille était le seul moyen de trouver un bon médecin ou praticien. Avec l’arrivée d’internet, nous nous sommes retrouvés submergés d’informations. Et comme le bien-être s’est démocratisé à une vitesse folle, de nombreuses personnes s’y sont engouffrées pour se reconvertir, si bien que le marché se retrouve surchargé. Si on tape dans Google “shiatsu La Rochelle”, on peut déjà tomber sur six-sept adresses différentes. Alors comment choisir ? Je vais faire de mon mieux pour être le plus neutre possible dans mes propos, gardez en tête cependant que ce n’est que mon point de vue !

Votre premier et meilleur atout pour choisir votre accompagnant, est la recommandation. Cela n’a pas changé depuis des décennies. Dans n’importe quel métier, c’est ce qui fonctionne le mieux. Et d’ailleurs, même pour nous praticien, un client qui vous a découvert par le biais d’un autre, est déjà convaincu par notre pratique. Faites attention à quelque chose cependant.

La personne qui vous recommande le praticien, doit avoir une démarche et des valeurs similaires. J’explique : vous souhaitez par exemple travailler sur votre stress. Cependant vous êtes plutôt réservé et n’êtes pas un grand adepte des longues conversations. Vous allez peut-être préféré un thérapeute, qui lui-même parle peu ou une pratique silencieuse. Donc si une amie bavarde vous conseille son praticien, attention. Est-il lui même quelqu’un de volubile, ou bien sait-il s’adapter. N’hésitez pas à prendre contact par téléphone avec le professionnel pour vous faire votre propre idée.

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir de recommandation, vous pouvez vous rendre dans un magasin bio par exemple, vous avez souvent un endroit où s’entassent des cartes de visite et des prospectus. Certains médecins, ostéopathes ou autre, font parfois de la recommandation. Pour ma part je suis en lien avec une gynécologue et une ostéopathe qui renvoient certains de leurs patients chez moi. Une fois seulement que vous aurez épuisé ces possibilités alors vous pourrez vous plonger dans les méandres d’internet.

Quelle thérapie alternative est faite pour moi

 

Cherchez un praticien sur internet :

Vous pouvez choisir votre thérapeute sur internet, mais attention aux écueils. Lorsque vous tombez sur le site d’un professionnel, celui-ci doit-être suffisamment clair pour comprendre qui est le praticien, quel est son parcours et ce que sa pratique peut vous apporter. Il n’est pas nécessaire que le site soit très sophistiqué, tant que la communication est limpide. Est-ce que les mots employés par le professionnel vous rassurent, vous inspirent, vous donnent envie d’en savoir plus ?  Un beau site internet n’est pas le meilleur moyen de s’assurer de la qualité d’un thérapeute, mais cela vous donne déjà quelques pistes. S’il y a une page Facebook, vous pouvez regarder les avis des clients et le contenu qu’il partage. Cela peut vous confortez un peu plus dans votre choix.

Dans tous les cas, téléphonez-lui, vous saurez tout de suite si vous voulez prendre rendez-vous avec lui ou non. Et n’hésitez pas à attendre avant de convenir d’une date, vous voudrez peut-être réfléchir avant de le recontacter pour votre séance.

 

Comment choisir son thérapeute ?

Voici trois indicateurs qui sont à mon sens, signe de qualité ou non chez un professionnel du bien-être.

  • Son expérience et sa formation : de plus en plus, je vois des thérapeutes se mettre à leur compte avec une formation de trois jours. Encore une fois, selon votre point de vue, demandez-vous si le professionnel a l’expérience nécessaire pour vous accompagner.
  • La clarté de son travail : peut-il vous expliquer clairement sa pratique ? Affiche-t-il ses tarifs honnêtement ? Ses tarifs vous semblent-ils justes par rapport aux autres praticiens (ni trop bas, ni trop élevés) ? Combien de temps dure sa consultation ?
  • Sa communication : le premier contact est-il rapidement établi ? Le praticien ne peut sans doute pas vous répondre instantanément, mais il peut vous rappeler dans la journée ou tout du moins vous laisser un message vous indiquant quand est-ce qu’il vous recontactera. Au téléphone, les échanges doivent être fluides et clairs.

Pour moi ce n’est pas le diplôme qui fait le praticien. Il y a de nombreuses personnes autodidactes comme moi, qui ont appris avec une formation de base, puis sur le tas à force de pratique. D’autres ont des dons de naissance : magnétiseur, barreur de feu, guérisseur, énergéticien… En général, ces personnes ne font pas de communication, vous ne les découvrirez que par le bouche-à-oreille.

C’est plus le thérapeute que vous choisissez, plutôt que la thérapie. Tout simplement parce qu‘il n’y pas deux praticiens de Shiatsu qui travaillent de la même façon. Il vous donnera le bon soin au bon moment avec la juste intention. J’insiste vraiment sur cette phrase. Ce soin sera donné en fonction de votre objectif (comme expliqué dans le premier paragraphe). Là encore j’appuie sur cette notion. Alors, nul doute que vous trouverez la bonne personne pour vous accompagner.

J’espère que cet article vous aidera à choisir votre thérapeute près de chez vous. N’hésitez pas à le partager si vous pensez que cela peut aider quelqu’un. Et je reste à votre disposition en commentaires pour répondre à toutes vos questions. Vous pouvez épingler cette image sur votre compte Pinterest pour garder l’inspiration près de vous !

Belle journée !

comment choisir son thérapeute en médecine douce ?

4 Commentaires sur “Comment choisir son thérapeute ?

  1. itinera magica says:

    Merci pour ce bel article. ce sont des pratiques que je n’ai jamais expérimentées personnellement, mais j’ai fait d’autres choses visant à approfondir le rapport au corps et à la spiritualité : du yoga, une psychothérapie, une démarche spirituelle avec un prêtre… Je pense que tes recommandations sont justes pour beaucoup de cas. Et j’adorerais découvrir un jour le shiatsu avec toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.